Panier d'achat

Comment puis-je me protéger du COVID-19 en établissement éducatif ?

Hygienic par Hygie.com |
Comment puis-je me protéger du COVID-19 en établissement éducatif ?

Comment puis-je me protéger du COVID-19 en établissement éducatif ?

En dépit de la propagation alarmante de la pandémie, les établissements éducatifs vont bientôt ouvrir afin d’accueillir professeurs et élèves pour l’année scolaire 2020/2021. Certes, de nombreuses mesures ont été prises par le gouvernement de manière à assurer la sécurité du corps enseignant et des élèves, mais est-ce pour autant suffisant pour se protéger contre la menace de l’épidémie ? Que vous soyez étudiant qui s’apprête à reprendre les cours ou parent qui s’inquiète pour la sécurité de son enfant, voici quelques conseils à considérer pour vous protéger en établissement éducatif !

1. Le porte du couvre-visage en toutes circonstances

On le répétera jamais assez : le port d’un couvre-visage est indispensable pour se protéger et protéger autrui en ces temps de pandémie. Que vous soyez professeur, parent ou étudiant, du primaire jusqu’au lycée, ne quittez jamais votre couvre-visage lorsque vous êtes à l’intérieur de l’établissement éducatif. En classe, en récréation ou lors de la sortie des classes, faites attention à ce que votre couvre-visage vous couvre constamment le nez et la bouche, pour éviter de chopper des bactéries et de les transmettre à autrui. Certaines enseignes rivalisent de créativité pour créer des couvre-visage personnalisés avec des motifs hauts en couleurs, n’hésitez pas à vous faire plaisir !

2. Avoir un gel antibactérien constamment sur soi

En tant que professeur, vous devez vous assurer d’avoir constamment un gel antibactérien dans vos affaires. En plus du port du couvre-visage, pensez à nettoyer vos mains régulièrement grâce à un gel antibactérien de manière à éliminer tous les germes et bactéries qui s’y sont accumulés. Les parents quant à eux doivent sensibiliser leurs enfants sur l’importance de se laver les mains en ces temps de pandémie et doivent mettre un gel antibactérien dans leur sac et leur expliquer l’importance de l’utiliser régulièrement.

3. Sensibilisez les enfants sur la manière de se protéger

Certes, les campagnes de sensibilisation battent leur plein en temps de pandémie, et il n’est pas rare que ça soit nos propres enfants qui nous rappellent à l’ordre sur la manière de nous protéger en ces temps de pandémie. Toutefois, comme le dit le célèbre adage : mieux vaut prévenir que guérir et à ce titre, on n’est jamais assez prudents. C’est pourquoi le rôle de l’enseignant en ces temps d’épidémie est de première importance puisque c’est à lui qu’incombe la mission de sensibiliser ses étudiants sur les gestes à adopter pour s’éviter des risques de tomber malade et de contaminer les autres. Si vous êtes du côté du corps enseignant donc, votre rôle est de rappeler à l’ordre vos élèves, du primaire jusqu’au lycée, sur comment se protéger et n’ayez pas peur d’en faire trop, car vous ne ferez jamais assez !

4. Pas de câlin, pas de bisous, pas de poignées de main

Cette année fut particulièrement rude, en ce sens que nos habitudes ont complètement été chamboulées. Les élèves ont dû quitter l’école plus tôt, et les professeurs ont enseigné sur internet pendant des mois. Ainsi, les retrouvailles lors de la prochaine rentrée scolaire promettent d’être riches en émotions et il sera particulièrement difficile de résister à la tentation de prendre nos vieux amis dans nos bras. Et pourtant, il faudra attendre bien longtemps avant qu’on puisse s’abandonner à ces gestes d’affection auxquels on s’est tant habitué et qui nous manquent à tous. N’oubliez pas que la pandémie se transmet essentiellement par la proximité physique, et c’est pourquoi il est encore trop tôt pour pouvoir se prendre dans ses bras, se faire des bisous ou se faire des poignées de main. À la place, vous pouvez vous faire des coups de coude ou vous saluer avec…le pied !

5. La distanciation sociale

À l’orée de la rentrée scolaire, le gouvernement a d’ores et déjà annoncé une série de mesures parmi lesquelles un aménagement spécial des salles de classe de manière à ce que les élèves soient suffisamment loin les uns des autres. En effet, la distanciation sociale est plus que jamais d’actualité, et faite partie des premiers gestes barrières à adopter, que ça soit pour le professeur ou l’élève. En plus du port du couvre-visage, les enfants doivent faire attention à garder une distance d’au moins un mètre entre eux, et éviter de se courir après lors de la récréation. Le corps enseignant et les surveillants de l’établissement éducatif doivent s’assurer que la distanciation sociale est respectée en toutes circonstances.

6. S’isoler au moindre signe alarmant

Pour finir, le professeur ou l’élève doit s’isoler pendant 14 jours au moins signe alarmant. Les établissements éducatifs ont été équipés avec le matériel nécessaire pour détecter des cas positifs. Ainsi, toute personne dans l’établissement éducatif suspectée d’être porteur de la maladie doit s’isoler sur-le-champ pour au moins 14 jours et ne reprendre le travail/ou les cours qu’à la condition d’avoir été testé négative.

Publication précédente Publication suivante